•  

     

     

     

     

     

    *!*

     *!*!*!*!*!*

     *!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*

     *!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*

     

    Souffle le soir, la danse lunaire

                      Amène-moi

    Les cris du passé  ...

                        J'ai fait voler au loin

                        Les chimères de nos amours

                        Figées

                                                 Assis sur un banc de frissons

                                          L'été effleure ta tête

     

    Les rumeurs froides

                Batailles rangées

                                       Sont des chagrins en transhumance

     

     

     

    Mai 1990

     

     

     

     

    -+- SOUFFLE LE SOIR -+-

     

     &+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&

    &+&+&+&+&+&+&+&+&+&+&

    &+&+&+&

    &+&

    +

                                                 

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

     

    + Le sentier de mes rêves +

      

     

     

    +o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+

    +o+o+o+o+o+o+o+o+

    +o+o+o+

    +o+

    +o+o+o+

    +o+o+o+o+o+

    +o+o+o+o+o+o+o+o+

    +o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+

    +o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+

    +o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+

     

    Le sentier de mes rêves s'enfouit sous les nuages

    Ceux que l'on voit parfois un matin de printemps

    Quand le ciel aux zébrures d'or ouvre un passage

    Au jour encore hagard et mouillé d'occident

     

    Il a tous les parfums du jour que je distille

    Il a la voix vêtue d'un gros chat ronronnant

    Il a la peau, le souffle qui se trémousse en ville

    Le souvenir très haut au front d'un cerf volant

     

    Echeveau de la vie je me sens toujours libre

    Ainsi seul dans la nuit

    Dis-moi ... Que veux - tu vivre?

     

    Les rêves sont toujours requiem à la brise

    Face à face debout dans nos chagrins d'azur

    D'amour fou ... C'est ainsi tout ce qui magnétise

    Le monde qui revêt son masque de futur

     

    Echeveau de la vie

    J'aimerais te voir libre

    Dans le lit de la nuit

    Dis - moi ... Que veux - tu vivre?

     

     +o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+

    +o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+

    +o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+o+ 

    +0+0+0+0+0+0+0+0+ 

    +0+0+0+

    +0+

    0

    +

    0

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

    + C'est la nuit +

     

     

     

     

     

                     C'est la nuit

                                      Qui me lègue

                                                 Ses places et lieux publics

     

                                                                             Absolus sur les terres

                                                                                Arides au vent qui passe

                                                 Mes jours sont comptés

                                                                                    Par l'idéal

                                                                                             Qui reste ... 

     

     

     

     

    (Mai 1990)

                 

    °+°+°+°+°+°+°                                         °+°+°+°+°+°+° 

    °+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°+°

    °+°+°+°+°+°+°+°

    °+°+°

    °+°

    +

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

                  *:*:*                

    *:*:*:*:*:*

    *:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*

    *:*:*:*:*:*:*:*

    *:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*:*

     

    Et ce flot de guitare

    Sous les fenêtres ...

     

    Les roses ont un parfum de Lavandou

     

    Les rivières éclatantes

    Nous démontrent la fragilité des chemins.

     

    La musique n'est peut-être

    Qu'un arc tendu

    Au travers d'un faisceau d'étoiles

      

     

     

          

    * Et ce flot de guitare *

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

     

     

     

     

    *

    *=* 

    *=*=*=*=*=*=* 

    *=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*

    *=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=* 

     

    -=  Les pages =-

     

     

     

     

    les pages déchirées de mes livres d'enfant

    Ont un goût de bibliothèque

    Elles s'écornent indirectement

    Sur le savoir qui m'échappait alors

     

    Où est passée ma tendresse d'automne?

    Mes parfums australiens de déserts évoqués

    Au cauchemar du ciel

    Epuisé de voix borgnes

    De souvenirs haletants?

     

    *=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*

    *=*=*=*=*=*=*=*=*

    *=*=*=*=*

    *=*

    *

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

    =°=

    =°=°=°=°=

    =°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=

     

    =°+°=

     

    Aux assauts du Concorde

    J'aborde l'horizon

    Supersonique

     

    Le flash des rues

    Est l'itinéraire absolu

     

    Que mes rêves sont fous!

    Et les ailes

    Que les moulins de nuit affligent

    Noient le profil de notre silhouette

     

    =°=°=°=°=°=°=°=°=°=

    =°=°=°=°=

    =°=

    °

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

    +

    !+!

    !+!+!+!+!+!+!+!

    !+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!!+!+!+!+!+!+!+!+!

    !+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!+!

     

     

    ° On the road again °

     

     

     

     

    +++ BERNARD LAVILLIERS+++

    (Francofolies Juin 2014)

     

     

     

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

    *+*+*+*

    *+*

    +

     

     

     


    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

                                

     

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

    *+*+*+*+*+*

    *+*

    +

     

    Place Blanche qui luit sous sa pluie de tonnerre

    Et le feu du soleil qui ruisselle sous les toits

    Où dorment les moineaux cachés dans les chimères

    Où notre solitude se réfugie parfois

     

    Paris au cœur de pierres dans ce fragment d'étoile

    Que le prisme du soir a jeté dans mes mains

    La fenêtre du ciel a déplié sa voile

    S'est gonflé de rumeurs qui s'exhalent au loin

     

    L'horizon s'est bâti des assauts de voyage

    D'un océan maudit dans ses plages égarées

    Le soldat inconnu m'en dit bien d'avantage

    Par la foi de ce Dieu, silhouette brisée ...

     

    Paris es irradié d'une aube sans message

    Notre histoire est ainsi dans nos regards cachés

    Nos mains parfois ensemble tracent le paysage

    De cet étang d'amour en Pierrot désolé

     

    Paris sur l'autoroute où s'enchaînent nos rêves

    Ceux qui volent à l'aurore le soleil réveillé

    A nos rêves cachés et nos illusions brèves

    Que la vie nous arrache quand le jour s'est levé!

     

     

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

    *+*+*+*+*+*+*

    *+*

    +

    *+*

    *+*+*+*

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+* 

    + Paris +

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+* 

     *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

    *+*+*

    *+*

    +

    +

    *+*

    *+*+*+*

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+* 

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+* 

     

     

    ALAIN SOUCHON

    RIVE GAUCHE 

     

     

     

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

    *+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

    *+*+*+*+*

    *+*+*

    *+*

    +

    +

    +

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

    * A tous les vents *

     

     

     

     

     

    * A TOUS LES VENTS *

     

     

    Paroles / Musique:

    Michèle Varry / Alain Fonte

     

     

     

     

    +*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

    +*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+

    +*+*+*+*+*+

    +*+

    *

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

      

     

     

     

     

     

    *

    *-*

    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

     

     

    °Estas Tonne°

     

     

    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*- 

     *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* 

    *-*

    *-*-*-*-*

    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

     

    ESTAS TONNE IN JERUSALEM

     

     

     

     

     

     

     

    °Estas Tonne°

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire